On a rencontré les membres du groupe Les Mots de la Bouche, où tour à tour, Claire, Julien et Daniel nous parlent de leur projet ! 

.

20190315LMDLB1

.

Comment s’est formé votre groupe ? Quel est le rôle de chacun d’entre vous dans le groupe ?

Claire : Lorsqu’on a créé le groupe Les Mots de la Bouche, on jouait déjà tous les 3 ensemble dans un projet qui mêlait compos et reprises. Puis les compos se sont fait de plus en plus nombreuses et on a basculé vers un projet 100 % composition.
Julien : Ca fait maintenant 6 ans qu’on fait de la musique ensemble, même si le groupe LMDB n’a que 2 ans.
Daniel : Nous avons la particularité d’être 2 chanteurs leads car nous sommes 2 auteurs/compositeurs. Julien chante aussi beaucoup et de plus en plus au fur et à mesure des nouvelles compos.

Comment se passe le processus de création ?

Daniel : Pour la création, c’est Claire ou moi qui écrivons et composons les chansons. L’un ou l’autre arrive avec un nouveau morceau ou un nouveau bout de morceau et on commence à l’arranger tous les 3 ensemble.
Claire : On le modifie, on peut supprimer des choses, en ajouter, on bouscule, on détricote, on essaie des choses, jusqu’à arriver à une version qui nous plaît à tous. Ca peut être très rapide ou… pas.
Julien : Moi j’interviens surtout sur les arrangements. Je souffle une ligne de basse, je propose une harmonie de chœurs, et bien sûr j’apporte la partie percussions. J’ai un regard plus extérieur sur les compos et ça peut parfois aider pour casser les habitudes.

.

Quels sont vos projets en 2019 ? 

Julien : Pour 2019, nous avons déjà 2 projets de résidences prévus en mai et juin 2019, Nous souhaitons faire avancer le travail scénique d’une part, aidés par un metteur en scène. Ensuite on fera une résidence axée sur le travail du son. C’est important de se poser plusieurs jours de suite pour travailler sur un thème précis. En résidence on fait souvent des bonds de géant.
Claire : On a quelques dates sur 2019 et même un peu en 2020. On ira dans le Rhône bien sûr, mais aussi dans le Jura, en Savoie...
On essaie de jouer le plus possible dans des conditions pros ...C’est pas facile d’être à la fois dans le processus de création, et dans la « vente » de son projet artistique.
Daniel : Concernant le CD, on a sorti notre premier disque il y a 1 an donc pour l’instant, on se concentre sur la scène. Même si on a de nouvelles compos, on a pas encore de projet de disque pour 2019, on attend un peu.
Julien : On commence à peine à maquetter...

.

Quelles sont vos influences musicales et les artistes qui vous inspirent ou vous ont inspiré ?

Claire : Jusqu’à mes 25 ans, j’ai beaucoup écouté des groupes comme Bowie, Queen, Pink Floyd, Radiohead, Sting. Pas mal de métal aussi !
Daniel : Du reggae, des musiques jamaicaines, et du rock psychédélique bien sûr, les années 60 – 70, Pink Floyd, les Doors, Grateful Dead…
Claire : Et puis quand je me suis mise à écrire j’ai écouté de + en + de groupes français. Maintenant j’écoute surtout de la chanson et des musiques du monde, un peu de hip-hop : Souad Massi, Gael Faye, Bonbon Vaudou, Kacem Wapalek, Zoufris Maracas…
Daniel : Alexis HK, Dick Annegarn
Claire : Sages comme des Sauvages, Ti ’kaniki, Marion Rouxin, Karimouche, Mon Côté Punk, Lhasa…
Daniel : Je citerai Brassens, Renaud, Boby Lapointe pour l’envie initiale d’écrire, de jouer avec les mots.

.

En quoi votre projet permet de renouveler le registre de la chanson française ?

Claire : Personnellement je n’ai pas l’ambition de renouveler la chanson française ! Moi quand je vois les gens qui bougent un peu la tête pendant une chanson et quand on voit qu’ils sont touchés par nos histoires et notre manière de les porter, je considère que j’ai fait mon boulot et c’est ce qui me pousse à retourner sur scène.
Daniel : assez d’accord avec ça, chaque personnalité apporte sa singularité, ses envies, ses rêves… Difficile d’avoir assez de distance pour savoir aujourd’hui ce qui est nouveau ou pas, même dans les esthétiques les plus modernes, il y a tellement de choses à découvrir !

.

Comment appréhendez vous cette première scène au Toï Toï ?

Claire : J’aime beaucoup ce lieu et je suis donc très heureuse d’y jouer, bien entourés en plus grâce à Denis Rivet et Gyslain N. qui sont des musiciens qu’on apprécie beaucoup.
Daniel : C’est une date de presque printemps, on a envie d’en profiter à fond ! Le Toï Toï est un lieu éclectique et on espère rencontrer plein d’oreilles intéressées ! On aura aussi le plaisir d’accueillir sur scène un invité surprise...

.

20190315 ELT

 

Les Mots de la Bouche sont à retrouver vendredi 15 mars pour la soirée En lyonnais dans le texte avec Gylsain.N et Denis Rivet